Vous êtes sur le point de partir en voyage mais juste avant de prendre le bus, le train ou l’avion, vous constatez que la batterie de votre smartphone ou tablette est presque vide. Vous trouvez un port USB public dans les environs et vous y branchez votre appareil, en espérant pouvoir le recharger suffisamment. Une solution assez simple, mais méfiez-vous : les ports USB publics ne sont pas toujours sûrs et les experts en sécurité rappellent qu’ils peuvent mettre votre appareil en péril.

Le problème, c’est que l’USB ne transfère pas uniquement du courant, mais aussi des données. Tout comme lorsque vous branchez votre smartphone sur votre ordinateur pour échanger des fichiers, mettre à jour le système d’exploitation ou faire un backup. Pour l’instant, on ne rapporte pas encore de problèmes répandus concernant le chargement sur ces ports publics. Mais une chose est sûre : les fraudeurs cherchent constamment de nouvelles manières de mener leurs attaques ou d’exploiter une faille de sécurité pour dérober des données ou exécuter un code dangereux sur votre appareil. Il vaut donc mieux éviter la contamination.

Quelles mesures pouvez-vous prendre ?

La mesure la plus évidente est d’éviter de recharger sur un port USB public. Emmenez votre chargeur avec vous et branchez-le sur une prise. De cette façon, aucune donnée ne pourra être dérobée ou ajoutée. Autre solution : emmenez avec vous un powerbank portable pour pouvoir recharger votre appareil en cas de nécessité.

Si vous voulez malgré tout utiliser un port USB public, utilisez un condom USB – une petite pièce intermédiaire que vous insérez dans le port USB de votre appareil et sur laquelle vous pouvez ensuite brancher votre propre câble USB. Le condom bloque toutes les petites broches sauf celle par laquelle passe le courant – ce qui vous permet de charger en toute sécurité. Vos données ne pourront donc pas être volées et il sera également impossible d’installer un maliciel sur votre appareil.

La sécurité restera toujours au cœur de nos préoccupations. N’oubliez jamais que les cybercriminels sont constamment à la recherche de failles de sécurité et qu’il vaut donc mieux être le plus prudent et le mieux préparé possible. Surtout quand on se déplace.