Nous empruntons de plus en plus souvent le train plutôt que la voiture pour nous rendre au travail.  Parfois même lorsque le trajet est plus long qu’en voiture. Lorsque vous êtes au volant, vous connaissez la distance que vous avez à parcourir mais vous ignorez combien de temps cela vous prendra. Dans ce cas, le train est une meilleure alternative. Du moins si la gare de départ est aisément accessible et si votre bureau ne se trouve pas dans un parc d’affaires éloigné. Qui plus est, vous pouvez être beaucoup plus productif dans le train, et vous commencerez donc votre journée avec une longueur d’avance lorsque vous arriverez au bureau. Voici 5 conseils à ce sujet

1. Ayez une place assise

Cela paraît logique… mais pas nécessairement évident en pratique. Soyez suffisamment à temps à la gare. Le navetteur expérimenté sait où le train s’arrête, quel est le wagon le moins occupé et où il a donc le plus de chances de trouver une place assise. Respectez toujours les voyageurs qui descendent et comportez-vous de manière civilisée. Il vaut parfois la peine de prendre un train plus tôt si cela vous permet d’avoir une place où vous pourrez ouvrir aisément votre notebook ou tablette.

2. Préparez-vous

Comme c’est souvent le cas, bien se préparer, c’est déjà la moitié du travail accompli. Veillez à ce que votre appareil soit prêt pour le voyage, sa batterie suffisamment chargée  et que votre ordinateur ne démarre pas une mise à jour du système d’exploitation. De nombreux trains sont équipés de prises mais l’expérience apprend que moins il y a de manipulations à faire avant de commencer, plus les chances de se mettre au travail avec un maximum d’efficacité sont grandes.

Difficile de se concentrer dans un train bondé ? Munissez-vous d’oreillettes et écoutez une musique douce pour rester concentré. Avec un ‘Noice cancellation headphone’, des oreillettes qui éliminent  tous les bruits de fond, vous pouvez plonger entièrement dans votre univers et bien travailler.

3. Connectivité

Internet en train. Le refrain est connu. Le WiFi dans nos trains en Belgique, c’est pas top ! Aussi  vaut-il mieux ne pas trop compter sur lui. Pour cela, vous pouvez créer un hotspot sur votre smartphone et vous connecter de cette manière. Attention cependant : ne perdez pas de vue la consommation des données mobiles. Les temps changent, mais le tout gratuit pour les mégabytes n’est pas encore une réalité.

Une autre façon de procéder consiste à faire uniquement, pendant le trajet en train, les tâches que vous pouvez exécuter offline : lire un rapport, parcourir une présentation ou préparer des mails. Les possibilités sont innombrables.

4. Protégez-vous contre les regards indiscrets

Un compartiment de train appartient évidemment à l’espace public. Et il y aura toujours des gens qui, intentionnellement ou non, dirigeront leur regard sur votre écran. Ici aussi, il y a des solutions. HP par exemple a équipé pas mal de ses laptops du système Sure View qui veille à ce que seule la personne qui a le droit de lire ce qui est à l’écran puisse effectivement le faire. Les voisins qui regardent en oblique votre écran n’y verront quant à eux qu’une zone grise.

Il y a bien sûr aussi la question des données sensibles (ressources humaines, chiffre d’affaires, etc.) Ne les traitez jamais dans le train. Et pour que les choses soient claires, ne passez jamais de coups de fil sensibles durant votre navette en train.

5. La gare de destination comme délai

Nombreux sont les gens qui travaillent le mieux lorsqu’ils sont sous pression. Considérez donc l’heure d’arrivée comme un délai :  je dois pouvoir envoyer les mails concernant ce projet avant la fin du voyage, ou avoir lu et résumé cet article avant d’arriver à destination. Vous pourrez ainsi cocher plusieurs points sur votre liste de choses à faire.

Grâce à ces cinq conseils, vous pourrez entamer votre journée dans le train dans les meilleures conditions. Et vous aurez une longueur d’avance en arrivant au bureau par rapport à vos collègues  bloqués dans les files sur la route. Le soir, vous pourrez peut-être aussi quitter le bureau plus tôt, et préparer rapidement la réunion du lendemain durant le trajet de retour.